PostHeaderIconParis Lyon et nuage de cendres

Le nuage de cendres volcaniques qui a obstrué le ciel européen aux mois d'avril et de mai 2010 met en lumière la fragilité de la liaison Paris-Lyon.

L'avion remplacé par le train

La liaison d'Air France sur la ligne Paris-Lyon a été temporairement effacée au profit du TGV de la SNCF, qui relie aussi rapidement les centre-ville de Paris et de Lyon. Nettement moins polluant, le train présente peu de faiblesses face à l'avion, et il est difficile de comprendre comment les voyageurs prennent encore l'avion sur des lignes intérieures de 400 kilomètres.

La compétitivité inacceptable de l'avion sur Paris Lyon

La convention de Chicago de 1944 établit l'interdiction de la taxation des vols internationaux. Par extension, les compagnies aériennes ne payent pas de taxe sur le carburant qu'elles consomment. En revanche, l'électricité consommée par le train est soumise à de multiples taxes: Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA), Taxe Locale sur l'Electricité (TLE), Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE). C'est ainsi l'énergie la plus propre qui est la plus taxée, au détriment de toute logique écologique.